Héberger son propre nœud Bitcoin et Lightning Network

noeud bitcoin Lightning network

Disclaimer : Ne vous découragez pas si vous découvrez à peine Bitcoin, car cet article s’adresse à un public confirmé ! Vous pouvez très bien profiter du réseau Bitcoin sans comprendre et prendre en compte ce qui va suivre.

Qu’est-ce qu’un nœud Bitcoin ?

(Noeud bitcoin = Full Node)

Pour commencer, le mot Bitcoin représente deux choses distinctes.

  • Un réseau : Le réseau Bitcoin est un réseau distribué et pair à pair.
  • Un jeton : Le bitcoin est aussi l’unité utilisée sur le réseau Bitcoin. Sa quantité maximale sera de 21 millions de bitcoins, avec une inflation décroissante dans le temps, jusqu’en 2140. Il est divisible en 8 décimales, appelées des satoshis. 1 bitcoin = 100 000 000 satoshis.

Avoir un nœud Bitcoin, c’est stocker une copie complète de toutes les transactions du réseau depuis sa création. Cela permet de connaitre l’historique d’émission et de répartition des jetons.

Le fait d’avoir un nœud n’implique pas nécessairement de miner du bitcoin (participer à son processus d’émission). Il est aussi possible d’utiliser le réseau sans avoir son propre nœud.

Qu’est-ce que le Lightning network ?

Le Lightning Network est un réseau de seconde couche construit au-dessus du réseau Bitcoin qui vient combler ses points de faibles.

Le réseau principal a été conçu pour être avant tout incorruptible et décentralisé. Cet objectif a été brillamment réussi, mais le réseau principal n’est pas adapté pour les petits paiements du quotidien :

  • Le délai de validation de transaction est de 10 minutes ;
  • Les frais de transaction vont de 10 centimes à 30 € en fonction de la congestion du réseau (0.70 € au moment d’écrire ces lignes).

Le réseau Lightning permet des transactions en bitcoin instantanées et gratuites, avec un niveau de sécurité et de décentralisation excellent.

Nous aborderons ce sujet dans la mesure où il est très facile d’ajouter un nœud Lightning network à votre nœud Bitcoin.

1. Les avantages du full node Bitcoin

A) Ne faites confiance à aucun intermédiaire

Lorsque vous utilisez un portefeuille Bitcoin, celui-ci se connecte par défaut au nœud des développeurs du portefeuille. Ces derniers n’ont aucun contrôle sur vos fonds, mais vous leur faites confiance pour vous fournir un état du réseau correct.

Il existe deux risques majeurs relatifs à cette délégation de confiance :

  • La corruption des informations : un acteur malveillant pourrait volontairement vous fournir de fausses informations sur le réseau.
  • Vie privée : votre wallet va communiquer vos adresses Bitcoin au prestataire, pour qu’il en consulte le solde. Celui-ci relie vos adresses bitcoin à votre adresse IP.

Lorsque vous faites tourner votre propre nœud, vous consultez vous-même le registre et évitez ces deux problèmes. De plus, pour préserver votre vie privée, vous pouvez faire tourner votre serveur bitcoin sur le réseau Tor, qui masque votre IP.

B) Don’t trust, verify !

L’un des crédos les plus célèbres chez les bitcoiners est « ne faites pas confiance, vérifiez ! ».

En effet, Bitcoin a été créé pour permettre l’échange de valeurs entre acteurs qui ne se font pas confiance. Ces derniers n’ont pas besoin de faire confiance à la partie avec laquelle ils contractent, dans la mesure ou tout est vérifiable.

  • Le code du bitcoin est open source et librement consultable.
  • Toutes les transactions sont archivées depuis la création du Bitcoin.
  • La création de nouveaux jetons est strictement limitée, prévisible et consultable en temps réel.

Une fois votre nœud Bitcoin installé à la maison, vous êtes en mesure de vérifier tous ces paramètres vous-même, à tout instant.

  • Le code du Bitcoin core contient des backdoors ? Vérifiez !
  • La transaction que vous envoyez ou recevez est-elle bien en route ? Vérifiez !
  • Les gros portefeuilles vendent ou continuent d’accumuler ? Vérifiez !
  • Les Bitcoins de Satoshi Nakamoto ont-ils bougé ? Vous savez ce que vous avez à faire.

Quelqu’un qui dirait « Je n’ai pas de bitcoin, car je ne fais pas confiance » n’aurait donc pas bien compris son fonctionnement. La solution serait de vérifier avec lui l’élément en lequel il n’a pas confiance.

Contrairement à une banque, vous n’avez pas à « faire confiance » au bitcoin. Il s’agit d’un protocole neutre dans lequel tout est lisible et vérifiable.

C) « Votez » en choisissant votre version du Bitcoin core

À l’image d’internet, Bitcoin n’est géré par aucune entreprise, association ou corporation. Il s’agit d’un réseau d’acteurs qui font tourner des versions compatibles d’un même protocole.

Il n’existe pas de droit de vote, au sein du réseau bitcoin.

Au même titre qu’il n’existe pas de pouvoir représentatif incarné par les mineurs.

Comme le dit si bien Francis Pouillot : « Bitcoin n’est pas une démocratie ! »

Les acteurs du réseau s’expriment en faisant tourner la version du protocole qu’ils préfèrent. Chacun est libre de modifier le protocole bitcoin et de faire tourner sa propre version (à condition d’avoir son propre nœud).

La seule condition importante est de rester compatible avec le reste du réseau. Si vous modifiez un paramètre intrinsèque au bitcoin lui-même, vous serez écarté sur un nouveau réseau.

Si vous décidiez, par exemple, de modifier la quantité de bitcoin en circulation ou d’augmenter la taille des blocs, vous deviendriez incompatible avec les autres acteurs du réseau (hard fork).

Un des cas les plus célèbres est la création du réseau Bitcoin cash. Certains acteurs ont décidé d’augmenter la taille des blocs de la blockchain Bitcoin et ont donc scindé le réseau entre deux versions différentes et incompatibles.

Dans la mesure où il n’existe pas de vote, chaque utilisateur décide de la version du protocole qu’il va soutenir et utiliser.

5 ans après, nous pouvons considérer que le réseau Bitcoin cash est largement minoritaire. Ses initiateurs n’ont pas réussi à convaincre les utilisateurs de les suivre. Le réseau Bitcoin original concentre beaucoup plus de puissance de calcul (des mineurs) et de nœuds. Cet épisode a néanmoins permis de mettre en pratique la gouvernance conflictuelle d’un réseau sans chef.

Je vous conseille cette excellente interview de Francis Pouillot par la chaine « Parlons Bitcoin », pour comprendre la guerre entre les deux versions du protocole.

2. Explorez le Lightning Network !

A) Utilisez Lightning sans intermédiaire

Le réseau Lightning est assez compliqué à comprendre. Il était donc important que n’importe qui puisse l’utiliser sans devoir nécessairement le comprendre (comme pour le système des cartes bancaires que chacun peut utiliser sans formation préalable). Les créateurs de portefeuilles comme « BlueWallet » ou « Wallet of Satoshi » ont donc internalisé toute la mécanique du réseau, pour permettre à votre mère d’échanger des satoshis.

En revanche, par souci de décentralisation et pour ne faire confiance à personne, les bitcoiners aguerris vont vouloir gérer leurs fonds sur Lightning.

Ces derniers vont donc créer aux mêmes les canaux de paiement qui constituent le réseau. Leur mission sera alors de choisir les meilleurs pairs possibles et de gérer leurs liquidités entrantes et sortantes.

Nous découvrirons en partie 3 comment gérer son nœud Lightning facilement.

B) Devenez votre propre banque et celle de votre famille

Il semble assez évident que tous les utilisateurs du réseau n’auront pas l’envie ni le temps de gérer un nœud Lightning. Ces derniers pourront cependant choisir à qui ils vont déléguer la gestion de leur liquidité.

Par défaut, ils seront connectés au nœud des développeurs de leur portefeuille. Cependant, BlueWallet permet de relier leur portefeuille au nœud de leur choix. Pourquoi ne pas devenir le fournisseur de liquidité de vos proches ?

En effet, nous pouvons très bien imaginer un futur dans lequel chaque famille ou chaque village utilisera un nœud de routage partagé. Chaque famille possède bien aujourd’hui sa propre box wifi ?

C) Apportez de la liquidité aux projets que vous soutenez

Vous souhaitez encourager une plateforme ou un ami dans la gestion de son nœud Lightning ? Connectez-vous à lui !

Vous pouvez connecter vos nœuds et ouvrir un canal ensemble. Cela permettra d’augmenter votre connectivité au sein du réseau et d’apporter de la liquidité à son nœud.

Exemple : Un site marchant qui accepterait les paiements Lightning via son propre nœud aurait besoin de liquidité entrante. En ouvrant un canal avec lui, vous permettrez à ses clients d’emprunter ce canal pour payer leur commande.

Vous serez bien évidement indemnisé par une petite commission, pour avoir fourni ce service. Le rendement d’un nœud de routage est assez faible, mais permet d’être rémunéré tout en restant propriétaire de vos fonds (vous gérez vos clefs privées). Les utilisateurs ne font que déplacer de la liquidité entre vos différents canaux, mais vos fonds restent sous votre contrôle.

3. Comment mettre en place son nœud chez soi facilement

La solution Umbrel

Plutôt que de faire tourner mon nœud Bitcoin directement sur mon ordinateur en installant Bitcoin core, j’ai choisi de configurer spécialement un petit ordinateur indépendant Raspberry.

J’ai ensuite installé le logiciel open source Umbrel, en suivant attentivement les indications sur leur site web.

Ce logiciel permet de d’installer et de gérer facilement un nœud Bitcoin et Lightning, sans aucune compétence technique particulière.

Voici un excellent tutoriel pour installer un nœud Umbrel, de la chaine Découvre Bitcoin !

BONUS : Une boite imprimée en 3D pour votre nœud

Voici le travail d’un bitcoiner qui fabrique des boitiers pour vos nœuds. Ces derniers sont fabriqués sur mesure à la demande !

Vous pouvez retrouver ses créations et le contacter sur son compte Twitter !

choose bitcoin

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.